Accueil > éco construction éco rénovation > Parties extérieures > Et maintenant la véranda basse consommation !

Et maintenant la véranda basse consommation !

Il est loin le temps où la véranda était considérée comme une pièce secondaire, que l’on pouvait utiliser quand les températures étaient raisonnables : ni trop chaudes, ni trop froides, en général au printemps et en automne. En hiver, elle devenait un "jardin d’hiver" tempéré par l’ajout d’un petit chauffage d’appoint énergivore.

A l’heure actuelle, cette image traditionnelle de la véranda a fait long feu. Cette vision passéiste de cette pièce supplémentaire n’est plus du tout justifiée par l’utilisation de matériaux nouveaux et performants. Effet de serre en été, effet de paroi froide et condensation en hiver : la véranda n’était guère confortable et accueillante seulement que quelques mois par an. Cette conception est aujourd’hui battue en brèche par les progrès technologiques réalisés dans le domaine de l’isolation. Les profilés aluminium à rupture de pont thermique et les vitrages à isolation renforcée permettent en effet de construire des extensions habitables et très agréables toute l’année, pour peu qu’elles soient dotées des équipements de ventilation, de protection thermique et de chauffage, voire de climatisation appropriés.

Une pièce qui doit être agréable à vivre toute l’année

Que ce soit en liaison entre deux bâtiments ou en véritable ajout, sur deux ou trois côtés, la véranda reste aujourd’hui très prisée, que ce soit en habitat neuf comme lors de travaux d’extension. Dans le nouveau marché de la rénovation, elle a même réussi à trouver son créneau avec sa propre architecture et des atouts qui font la différence. Une véranda conçue selon les principes bioclimatiques peut apporter un réel bénéfice thermique à la maison en se comportant, même en hiver, comme un capteur d’énergie solaire susceptible de restituer au bâtiment des calories d’autant plus précieuses qu’elles sont gratuites ! Il n’en demeure pas moins qu’une véranda habitable toute l’année doit affronter des amplitudes climatiques parfois extrêmes, et il est donc nécessaire d’intégrer ses facteurs dès sa conception

La véranda basse consommation enfin disponible

Alors que leur mise au point reste assez récente, les vérandas basse consommation s’imposent de plus en plus. Leur premier atout est d’être agréable à vivre en toutes saisons, sans connaître les importantes différences de températures des anciens modèles. La véranda d’aujourd’hui est adaptée pour réduire les consommations énergétiques, grâce à de nombreuses innovations techniques Ainsi, souvent proposée en aluminium, ce type de construction bioclimatique s’applique principalement à limiter les ponts thermiques. La structure utilise également un vitrage beaucoup plus performant, généralement en triple épaisseur, permettant de conserver une température agréable et surtout régulière, quelle que soit la saison. Cette réalisation peut aussi, suivant le modèle, répondre aux normes BBC avec le plaisir d’en profiter toute l’année.

Options techniques contribuant à la performance énergétique

  • double ou triple vitrage ;
  • toiture Haute Performance (HP) permettant d’augmenter de 50 % l’isolation thermique par rapport à une toiture traditionnelle ;
  • profilés aluminium structure véranda à rupture de pont thermique totale ;
  • volets roulants électriques ;
  • brise-soleil orientable ;
  • systèmes performants d’occultation de la toiture et d’aération ..


Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales