Isolation des extensions bois

L’extension à ossature bois suscite un nouvel engouement et pourtant, c’est le mode constructif le plus ancien ! Le bois est un matériau, à la fois durable et avec un temps de construction très court. Cette construction impose toutefois la mise en place d’un isolant performant pour profiter d’un nouvel espace agréable à vivre.

Associé aux produits d’aujourd’hui, le bois présente bien des atouts : c’est un matériau disponible et renouvelable et contrairement aux idées reçues, il a un très bon comportement au feu. Il se consume lentement et présente une bonne résistance mécanique. Il est naturellement isolant contre le bruit extérieur et conserve aussi bien la chaleur que la fraîcheur.

À épaisseur de mur équivalente à celle d’une extension "traditionnelle", une extension bois est mieux isolée. En effet, l’isolant est calé entre les montants, ce qui permet de placer au final jusqu’à 20 ou 25 cm d’isolant contre 8 à 16cm dans une extension classique !

L’isolation intérieure, fréquente sur les extensions d’habitats en bois

Malgré toutes ses qualités, le bois impose toutefois la mise en place d’un isolant performant qui viendra participer à la qualité de la construction. Cela concerne aussi les extensions en bois, de plus en plus appréciées à la fois pour leur performance et pour leur rapidité de réalisation.

L’isolation est faite dans l’épaisseur du mur, et positionnée entre les montants de la structure. Elle n’empiète donc pas sur la surface habitable, ce qui permet une forte isolation sans avoir des murs dignes d’un château fort. De plus, le bois est un matériau très peu conducteur thermiquement, à l’inverse du béton qui est un matériau qui favorise l’effet de pont thermique, c’est-à-dire qu’il transmet le froid.

Concernant les matériaux isolants, ils sont nombreux. Les critères qui vont orienter le choix de l’isolant sont principalement le budget, l’origine naturelle ou non du matériau et le niveau de confort recherché (notion de déphasage thermique et d’isolation phonique). Chacun détermine l’importance de chaque critère en fonction de ses contraintes et/ou convictions. Dans la mesure du possible le but est de trouver un compromis qui permette d’atteindre un confort minimum acceptable.

L’offre est très variée et se divise en 3 principaux groupes :

- Isolant Minéral : laine de verre, de roche, perlite, vermiculite…

- Isolant Naturel : fibre de bois, lin, chanvre, liège, laine de mouton, ouate de cellulose…

- Isolant Synthétique(à proscrire) : polystyrène, polyuréthane…

Le choix de l’isolation par l’extérieur

Sur les constructions à ossature bois, il peut aussi être fait le choix d’une isolation par l’extérieur. Celle-ci vient en fait en complément de l’isolation intégrée à l’ossature. Elle présente un autre avantage, d’améliorer l’étanchéité à l’air et donc les performances du bâti, ainsi que de supprimer les ponts thermiques. Cette solution permet notamment d’atteindre un niveau supérieur correspondant aux exigences mises sur les réalisations passives ou BBC. Elle contribue aussi à mieux résister aux températures estivales, pour un meilleur confort intérieur.

Plusieurs solutions s’offrent à vous. Il est donc sage avant de se lancer de faire appel à un cabinet d’étude thermique afin de déterminer "LA" solution la plus adaptée à votre besoin … et à votre budget !



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales