Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Le Maya Boutique Hotel en Suisse : un établissement de conception (...)

Le Maya Boutique Hotel en Suisse : un établissement de conception écologique

Le Maya Boutique Hôtel dans le Valais est le premier hôtel européen construit entièrement en bottes de paille et contrairement aux idées reçues, la paille, une fois bien tassée entre les murs et recouverte par de la chaux, n’est absolument pas inflammable.

Utilisée pour les murs extérieurs et les cloisons entre les chambres, elle procure une bonne isolation thermique qui permet à la maison d’être passive d’un point de vue énergétique (récupération de la chaleur du fourneau et du four à pain) ainsi qu’une très bonne isolation phonique, détail non négligeable qui participe à la tranquillité des lieux. Le respect de l’environnement va jusque dans la construction du mobilier, manuelle et avec des essences de bois de la région et le prêt d’un véhicule électrique si vous venez avec les transports en commun. On doit cette construction en paille à un architecte suisse spécialisé, Werner Schmidt qui est formel : "Ce matériau a fait ses preuves. En France, la maison Feuillette, une référence en la matière, date de 1920 ! Donc la paille ne craint ni l’humidité, ni les incendies, ni les rongeurs si elle est couverte de chaux", précise de son côté l’hôtelier.

Le Maya Boutique Hôtel et ses huit chambres voient le jour en 2012, au terme d’un chantier audacieux. "Les bottes de paille pèsent entre 120 et 320 kilos, et les murs font 80 centimètres d’épaisseur. C’est une contrainte particulière, on a dû trouver des solutions spécifiques. On a laissé tomber certaines idées comme la création de portes communicantes entre deux chambres, car les renforcements coûtent trop cher", explique-t-il. Mais le jeu en vaut la chandelle. "Pour un coût comparable à celui d’une construction conventionnelle, la capacité d’isolation est trois fois plus élevée que les normes de maisons passives", poursuit-il.

Ecologie et confort

Par ailleurs, le système énergétique a été conçu sur mesure : il combine des panneaux solaires et un four à bois qui permet de cuisiner tout en assurant le chauffage des bâtiments et de l’eau sanitaire. Ainsi, les frais d’énergie n’excèdent pas 6 000 € par an.

Les matériaux naturels (pigments, argile, chaux, verre, bois) sont à l’honneur, tout comme l’artisanat local. "L’objectif était d’avoir un bon compromis entre l’écologie et le confort. Nous avons évité tout produit chimique. L’isolation phonique est excellente, on se croirait dans un cocon. On a redéfini le terme de luxe", estime le professionnel. Aujourd’hui, cet établissement atypique fait partie des 25 meilleurs hôtels suisses sur Tripadvisor. "On a même la visite d’architectes et d’étudiants en tourisme. On est devenu un cas d’étude !", s’amuse Louis Papadopoulos. L’enseigne vient également de remporter le prix 2015 du meilleur boutique-hôtel écologique d’Europe à Londres, lors des World Boutique Hotel Awards, et celui de la meilleure innovation à l’occasion des Worldwide Hospitaliy Awards, à Paris.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales